Marie-Christine GAUX - Consultante en gestion de stress spécialisée en kinésiologie

Mon parcours

Après un DUT de techniques de commercialisation orientation négoce international et le diplôme de l’European Business School, option commerce international, je rêvais de voyages et d’expatriation, attirée par la découverte d’autres cultures. 

La rencontre avec le futur père de mes enfants habitant un petit village de l’Yonne m’a fait m’expatrier de la région parisienne en 1981 un peu moins loin que prévu… 

Je me suis adaptée, en passant par des traductions de manuels d’informatique, des postes de responsable administrative et logistique et la création de mon entreprise d’informatique où je me suis spécialisée dans la formation en logiciels de gestion. 

Parallèlement je rencontre des acupuncteurs, des homéopathes, des magnétiseurs et je découvre la philosophie bouddhiste ainsi que le Reiki auprès de Christian Mortier, fondateur de l’Institut de Reiki, auprès de qui je suis les enseignements du 1er degré à la maitrise. Je me passionne par les différentes approches de santé alternative et je me souviens de mes rêves d’enfant : m’occuper d’enfants ou partir en mission humanitaire à l’autre bout du monde.

En 1997, je décide d’entamer une reconversion professionnelle conforme à mes aspirations.

Une première porte s’ouvre avec la kinésiologie.
Je commence mes études de Touch for Health : la santé par le toucher au sein de l’IFKA de Grenoble (Institut Français de Kinésiologie Appliquée) et rencontre M. Paul Dennison, Docteur en sciences de l’Education, fondateur de la méthode Brain Gym et de centres de rééducation de l’apprentissage. Il est l’auteur d’une thèse étudiant le lien entre l’acquisition du langage et le mouvement. 

Ce jour-là je sais que j’ai découvert une grande passion, aider l’enfant dans ses difficultés scolaires à apprendre avec une organisation cérébrale optimale grâce au mouvement.

Je suis le parcours complet de praticienne en Education Kinesthésique et devient instructrice en Brain Gym auprès de Paul Landon, fondateur du CFPA (Centre Français pour le Plaisir d’Apprendre).

Plus tard je rencontre au sein du CFPA le Dr Svetlana Masgutova avec qui j’apprends la méthode de réintégration des réflexes archaïques du nourrisson qui a évolué, enrichie des travaux du Dr Bloomberg, de la méthode Blyte, des exercices avec des sacs de grains de Brendan O’Hara, pour devenir l’IMP Intégration Motrice Primordiale. 

Parallèlement, la maladie frappant un membre de ma famille, je recherche des méthodes alternatives et complémentaires à la médecine allopathique. Je m’inscris donc auprès du Dr Salomon Sellam pour étudier la psychosomatique des maladies et la psycho-généalogie  et je réunis toutes ces méthodes au sein d’une trame centrale grâce à Philippe Bertholon, fondateur de la métakinébiologie. 

Animée par un grand besoin de comprendre les mécanismes de l’esprit humain, de la souffrance et du bonheur, je débute une psychothérapie et suis les enseignements de grands Maîtres et érudits bouddhistes dont parmi les plus connus Thich Nhat Hanh, Sa Sainteté le 12ème Gwyalang Drukpa, la Vénérable Khandro Rinpoché,  Sa Sainteté le 14ème Dalai Lama. 

J'étudie la méthode de réduction de stress par la pleine conscience MBSR créée par le Dr John Kabbazin, fondateur de cliniques de gestion du stress pour les grands malades qu’il accompagne grâce à la méditation et au yoga. Je complète mon parcours de kinésiologie avec le Stress Release.

Mes autres sources d’inspiration parmi tant d’autres : 
L’E.F.T  (Emotional Freedom Technique)
Les Elixirs floraux du Dr Bach, 
La communication non violente (CNV) de Marshall Rosenberg, 
la méthode ESPERE de  Jacques Salomé, 
La Questiologie de Frédéric Falisse inspiré lui-même par la PNL et le coaching,  
les recherches des neuro-scientifiques sur le fonctionnement de l’esprit et du cerveau, 
les travaux de Charles Raphaël Payeur, prêtre québecois, grand philosophe et conférencier, 
de Lise Bourbeau, Louise Hay…. 

Ancienne membre de l’Ecole des Parents et des Educateurs 77 SUD de Veneux les Sablons, j’assiste régulièrement aux conférences  et aux recherches en matière d’aide aux enfants DYS (dyslexie, dyspraxie…), aux enfants dits « précoces » ainsi qu’à la parentalité. 

Je continue de me former régulièrement pour toujours mieux comprendre et transmettre des outils de mieux-être et d’épanouissement personnel au plus grand nombre. 

Je remercie tous ces enseignants mais aussi toutes les personnes qui viennent me consulter car elles contribuent tellement à la richesse de ma vie. 

Je remercie également tous ceux qui soutiennent l’Association Drukpa Humanitaire en venant chaque année avec générosité aux ventes privées que j’organise et en apportant leur aide par des dons ponctuels ou réguliers.